Données personnelles: Google condamné!
Après Twitter, l'UFC-Que Choisir a obtenu la condamnation de Google par un jugement (susceptible d'appel) du tribunal de | grande instance de Paris, lequel a relevé 209 clauses abusives dans les conditions générales et règles de confidentialité. Loin de se cantonner au seul réseau social Google + (appelé à disparaître), ce jugement, rendu le 12 février dernier, épingle la politique de Google en matière de données personnelles. Il rappelle que les prestations proposées parle géant américain sont des services marchands payés par la collecte systématique et l'exploitation des données personnelles des utilisateurs. Le tribunal souligne, à plusieurs reprises, qu'il est abusif de présenter la collecte des données personnelles comme «une simple et seule condition d'amélioration des services proposés alors que la finalité réelle et première de cette collecte est celle de l'organisation d'envois de publicités ciblées auprès de ce même consommateur en exploitant commercialement ses données ». Le jugement note, en outre, que si Google « reconnaît (au consommateur) le libre exercice d'un droit de blocage sur l'emploi de cookies », cette possibilité est assortie d'une mise en garde « à des fins manifestement dissuasives d'exercice de ce droit ». Forte de ce jugement, l'association entend désormais veiller à ce qu'une réparation concrète soit offerte à chaque consommateur, au-delà des 30 000€ qui lui ont été alloués par le tribunal.