Aliments: insectes, neos

Produits de la mer Avril 2018, n°181.


Le projet de recherche lancé en 2014 entre Protix, le producteur
néerlandais d’ingrédients à base d’insectes, l’Institut de recherche
marine de Norvège et l’Université norvégienne des sciences de la vie
vient de donner naissance au saumon qui sera commercialisé sous
la marque Friendly Salmon. Sa particularité : 100 % des farines de
poisson ont été remplacées par des farines d’insectes, ce, sur l’en-
semble des phases de croissance. À comparer avec un échantillon
de saumon nourri avec 35 % de farines de poisson au stade juvé-
nile, puis 10  % une fois plongé en mer, le niveau de croissance
du saumon jusqu’à 4 kg, comme son goût, n’en serait pas modi-
fié – un point crucial, notamment pour le marché du sushi en plein
essor. La prochaine étape de recherche portera sur la substitution
de l’huile de poisson par des oméga 3 issus d’algues marines, dont
DSM Evonik devrait démarrer la production en 2019. Outre le mar-
ché du saumon, Protix vise en Europe celui de la truite. Ailleurs, celui
de la crevette...

samedi 20 octobre 2018

  « De nombreuses études associant le régime alimentaire japonais - riche en poissons, algues, soja, fruits et légumes à des taux plus faibles de maladies cardio-vasculaires, de diabète de type 2, d'obésité et de cancers en général, mieux vaut ne pas en abuser. » Men's

samedi 20 octobre 2018

  « Une étude récente vient en effet de mettre en lumière les quantités d'iode et de métaux lourds qu'elles contiennent. Des médecins ont observé des effets secondaires indésirables, signalant des cas rares - mais graves de toxicité excessive de l'iode et des métaux lourds chez les patients qui consommaient trop d'algues, également sous forme de suppléments.pour bien les consommer mangez-en une cuillère à café d'algues de Bretagne, où l'eau est de qualité » Men's

dimanche 11 novembre 2018

  « Des insectes pour être intelligent: Un régime de fourmis et de limaces, voilà ce qui
aurait aidé la race humaine à évoluer, selon les chercheurs de l'Université de Washington à St Louis (USA). En hiver, la nourriture fraîche était rare et les singes se creusaient la cervelle pour mieux s'alimenter. Ils devaient faire preuve d'intelligence pour trouver des insectes, ce qui aurait conduit leur cerveau a augmenter en volume. Si vous avez un examen, mangez des fourmis ! » CAM