Tout commence vers -6000. L‘ homme, jusqu‘ici absolument fasciné par le pouvoir d'enfanter de sa compagne. se met à comprendre qu’il n’y a rien de magique à cela. Il fait maintenant le lien entre acte sexuel et reproduction. il sait aussi qu'il peut, contrairement à sa femme touchée par la ménopause. transmettre son patrimoine génétique à un âge avancé.
Cette prise de conscience —une révolution intellectuelle !— précipite l'invention des sociétés patriarcales. Selon l’ethnologue Françoise Héritier. les mâles se mettent à contrôler leur descendance, donc leurs femmes. Désormais, faire l’amour est un acte social.
Et les sociétés humaines n’auront de cesse d'encadrer l’ "heureux événement".