DÉCHETS MÊNAGERS— “ '“"“°” Il y a assez d’incinérateurs Dans un avis portant sur « l‘avenir du traitement des ordures ménagères résiduelles», I‘Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l‘énergie) prévoit une réduction significative des quantités à traiter d’ici à 2025 en raison du développement du tri à la source, du recyclage et du compostage. Alors que les conseils régionaux travaillent sur la réduction et la gestion des déchets, I‘Ademe leur recommande donc «de repenser la gestion d'un flux amené à diminuer», et conseille aux collectivités locales de s‘associer entre voisines «afin d'utiliser au mieux les capacités existantes en mutualisant leurs besoins». Il est en effet inutile de créer de nouvelles usines d‘incinération, l‘agence juge les capacités existantes suffisantes.
Elle confirme par ailleurs son opposition aux unités de prétraitement des ordures ménagères résiduelles, le tri mécanique de ces déchets représentant «un risque technique et un pari économique».
Reste à espérer que conseils régionaux, collectivités locales et préfets s‘appuient sur cet avis pour amplifier la politique de réduction des déchets au lieu de planifier de nouvelles usines de traitement.