1922-La nature de l'art, Henri Wallon

Dans le dossier n°12 des cahiers de l'animation intitulé  "l"activité plasitque, dessin, peinture" publié en 2004; Robert Lelarge écrit: "Que représente le dessin de l'enfant et par extension le dessin de l'adulte ? pour répondre à cette question, voyons les travaux d'Henri Wallon." Voyons cela (...)

 

A partir de 1922 on trouve associés chez Wallon un intérêt soutenu pour le développement psychobiologique de l’enfant et le souci de l’utilité pratique de ses recherches en matière d’éducation.

Deux ouvrages sont régulièrment cités au sujet du dessin:

  • De l'acte à la pensée, Flammarion, Paris, 1942, rééd. 1970
  • Les Origines de la pensée chez l'enfant, PUF, Paris, 1945, rééd. 1963

Wallon a co-fondé la revue "enfance". Le site "persée.fr" en propose quelques articles qui permettent d'envisager ce que -selon Wallon- "représente un dessin d'enfant".

Enfance 2005/1 (Vol. 57)

André Bullinger: Après-propos : Quelques soubassements de l'activité graphomotrice

Dessiner est un mouvement qui se compose d'un "appui" sur une posture et du "jet" du le geste.  Le déroulement d'une activité comporte un double contrôle visuel (mon dessin va-t-il dans la bonne direction ?) et postural (vais-je me retrouver -coincer- ?).

Dans le numéro de VEN en hommage à Henri Wallon, Nadine Galifret-Granjon écrit au sujet de "l'imitation".

Le dessin de l'enfant, Selon Henri Wallon n'est pas seulement le reflet de sa construction mentale, le reflet de sa vision des choses [...] Le dessin n'est pas seulement une activité purement mentale mais il est d'abord une activité motrice.
Il a ses lois propres en tant qu'activité motrice, en tant qu'elle se déploie par un acte moteur dans un espace concret, l'espace graphique est un espace concret qui est déjà une abstraction par rappot à l'espace où les choses sont rencontrées (qui sont à trois dimensions), mais n'est pas un espace purement abstrait, comme mental. [...] Le dessin est le résultat de cette double activité perceptivo motrice et symbolique. On ne peut pas supprimer un des deux aspects de cette réalité complexe."

 

 

 


Les commentaires sont fermés.