En neurone. habitation

2015 a été une mauvaise année en matière de catastrophes naturelles,
la France ayant connu quelques tempêtes et inondations. En outre, les
petits risques (dégâts des eaux, vols...) continuent à augmenter, même
si le rythme est plus modéré que les années précédentes. Enfin, le risque
de résiliation lié à la loi Hamon existe aussi en assurance habitation,
même si les assurés changent peu d'assureurs. La prévision est donc à
une hausse moyenne de 3% en 2016.