6 assurances scolaires au banc d’essai

 

Lunettes cassées dans la cour de récréation, vol de cartable, traitement orthodontique...
l’assurance scolaire couvre votre enfant au quotidien. Etendue des garanties, prix, notre comparatif.

 

 

Comme chaque année en cette période, les parents sont invités à produire les attestations de l’assurance scolaire pour leurs chères têtes blondes qui rentrent en classe. Si l’Education nationale ne l’exige pas pour les activités obligatoires comme les cours, les enfants doivent, en revanche, être couverts pour tout ce qui relève de l’extra-scolaire : sorties culturelles, ateliers
découlant de la réforme des rythmes scolaires... sans oublier la cantine.
 
Deux garanties essentielles sont offertes par ce type d’assurances : 
  • la responsabilité civile, qui prend en charge les dommages que l’enfant pourrait causer à des tiers, et 
  • la protection personnelle s’il est victime d’un accident. 
Il faut savoir que votre multirisque habitation (MRH), par extension, permet à votre progéniture
de bénéficier de la responsabilité civile (RC) familiale. Si vous avez, en outre, souscrit une garantie des accidents de la vie (GAV), elle est aussi assurée pour les dommages corporels subis.
 
Quel est l’intérêt alors d’une assurance scolaire ? D’abord, ses remboursements viennent compléter ceux de la Sécurité sociale et/ou de votre mutuelle. Surtout, les contrats se sont
enrichis de prestations supplémentaires d’assistance et de services. Ils couvrent le vol des affaires personnelles, les dégâts sur un vélo ou un instrument de musique en cas d’accident ou encore la prise en charge du harcèlement à l’école... 
 
Pour vous aider à faire le tri, nous avons passé au crible six assurances scolaires de base représentatives du marché.

LE PRIX

Des assurances à moins de 10 euros par mois L’assurance scolaire n’est pas un produit de conquête pour les assureurs.
Pas de guerre tarifaire donc, hors promotions ou chez les courtiers 100 % en ligne (Assurmix, par exemple). Sur les contrats de base, les cotisations varient de 10 à 20 euros par mois en moyenne. Il faudra parfois tenir compte de frais en sus, comme chez Allianz (de 0,35 à 4,01 euros sur les cotisations de plus de 76 euros par an si l’assurance scolaire est souscrite seule) ou à la Matmut (6 euros par an).

 

LES GARANTIES DE BASE

Gare aux doublons sur la responsabilité civile
Pour éviter une surcouverture, certains assureurs offrent la possibilité de ne pas intégrer la garantie responsabilité civile dans les contrats d’assurance scolaire.  A la clé : une ristourne tarifaire, comme à la Maaf où la formule sans RC revient à 19 euros, au
lieu de 31 euros avec. Nous n’avons
pas tenu compte de cette garantie, considérant qu’elle était acquise par ailleurs dans la multirisque habitation. En revanche, nous avons examiné la prise en charge des frais médicaux en cas d’accident, des frais dentaires et d’optique, de l’invalidité ou du décès,
pour lesquels les montants sont variables d’un assureur à l’autre.

LES PRESTATIONS COMPLÉMENTAIRES

Une palette de services plus ou moins large. C’est sur les services annexes que les assurances scolaires font souvent la différence. La MAE en a fait un de ses chevaux de bataille avec des garanties complémentaires enrichies en permanence : parmi les nouveautés 2016, le renforcement de la garantie aux biens avec la prise en charge du vol des sacs d’internat ou le remplacement des cartes d’abonnement (clubs sportifs,
transports...). 
Des prestations qui ne sont pas accessibles sur l’offre d’entrée de gamme que nous avons retenue.
Un « bon » contrat propose aussi l’assistance, comme le rapatriement en cas d’accident loin du domicile ou l’école à domicile pour les élèves immobilisés durant de longues périodes.
Des critères que nous avons regardés sur chaque contrat sélectionné. 
 

Allianz Individuelle Scolaire ★★

C’est le contrat le plus cher du panel, mais les garanties de base sont intéressantes, notamment une couverture invalidité jusqu’à 200 000 euros (à partir d’un taux d’incapacité
de 51 %) ou des prothèses dentaires à hauteur de 305 euros par dent. 
Le volet complémentaire est moins étoffé : ni avance pour les soins à l’étranger ni rapatriement.
+ Frais médicaux jusqu’à 7 700 euros.
- Franchise de 16 euros en cas de vol.

Assurmix Assurkids Formule Sécurité ★

Très abordable (8,39 euros par mois et par enfant), cette assurance pèche par ses garanties minimales : 
  • invalidité limitée à 50 000 euros, 
  • garantie aux biens, à 80 euros pour les effets personnels, et, côté assistance, 
  • transport auprès de l’enfant en cas d’accident (billet AR) et 
  • soutien scolaire à domicile (40 euros sur dix jours).
+ Tarifs parmi les moins chers du marché.
- Frais médicaux non couverts.

BNP Paribas Assurance Scolaire ★★★

Cette formule est plutôt de bonne facture. Si les frais médicaux sont pris en charge
à hauteur de 200 % du tarif de convention de la Sécurité sociale, la couverture invalidité
grimpe jusqu’à 200 000 euros et l’assistance inclut notamment le remboursement des
frais de secours sur les pistes de ski.
+ Aide pédagogique à domicile (200 euros par mois sur dix mois).
- Pas de couverture invalidité en dessous de 10 % d’incapacité partielle permanente.

Carrefour Banque Assurance Scolaire & Extrascolaire ★★★

Un contrat satisfaisant sur l’essentiel : frais médicaux pris en charge à 200 % du tarif
de convention, dents jusqu’à 230 euros, et invalidité, 152 500 euros. Le parent qui reste auprès de l’enfant hospitalisé est indemnisé 31 euros maximum sur dix jours.
+ Frais médicaux à l’étranger remboursés jusqu’à 3 810 euros.
- Prestations à domicile restreintes (1 830 euros pour l’interruption de scolarité).

Maaf Tempo Enfants ★★★

Des atouts pour cette assurance mutualiste. Les dépenses médicales sont remboursées jusqu’à 15 250 euros par an et l’invalidité est couverte de 30 000 à 200 000 euros pour un taux d’incapacité permanente partielle (IPP) supérieur à 5 %. Services d’assistance complets, bonnes prestations à domicile et garantie aux biens incluse (1 500 euros pour un instrument de musique).
+ Pas de franchise.
- Optique mal remboursée (155 euros).

MAE Scolaire Simple ★★★

Leader en France, la MAE propose ce contrat à un prix sage (11,30 euros). Bons points : jusqu’à 20 000 euros remboursés pour les frais médicaux, 900 euros pour un appareil dentaire ou orthodontique, capital décès de 6 000 euros. Lunettes et invalidité sont moins bien pris en charge (respectivement 100 et 110 000 euros au maximum).
+ Soutien psychologique et aide exceptionnelle en cas de détresse.
- Prestations à domicile quasi inexistantes.