Playlist

ici où là il m'arrive de me les faire accrocher...

1954-Georges Delerue

(musique de "police python 357")

source: wikipedia.

né le 12 mars 1925 à Roubaix (Nord) et mort le 20 mars 1992 à Los Angeles (Californie), est un compositeur et directeur musical des films. Il fut l'auteur de la musique de plus de 300 films. Au Conservatoire de Paris il poursuit ses études sous la direction de Darius Milhaud et de Jean Rivier. Il commence à composer à partir de 1947 : son premier quatuor à cordes en 1948, un Concertino pour trompette et orchestre à cordes en 1951, sa Symphonie concertante en 1955…

En 1949, il obtient le Premier Prix de Composition ainsi que le Premier Second Grand Prix de Rome. En 1952, il est nommé compositeur et chef d'orchestre à la Radiodiffusion française. En 1957, il crée à l'Opéra de Nancy, en collaboration avec Jésus Etcheverry (direction musicale) et Marcel Lamy (mise en scène), un opéra sur une pièce de Boris Vian d'après les Chevaliers de la Table ronde, Le Chevalier de neige.Sur les conseils de Darius Milhaud, il commence à composer pour le théâtre, pour Jean Vilar, puis pour le cinéma, avec Hiroshima mon amour en 1959.

1959- Ornette Coleman

The Shape of Jazz to Come est  paru en 1959 sur le label Atlantic. Les enregistrements sont réalisés en quartet, sans piano, Coleman étant accompagné par Charlie Haden à la contrebasse, Don Cherry au cornet et Billy Higgins à la batterie. Il est l'un des tout premiers albums de style avant-garde. À cette période l'album surprend parce qu'il ne propose pas une progression d'accords habituelle et les musiciens improvisent pour la première fois dans un style beaucoup plus libre.

1964-Nina Simone

Nina Simone : « Black Swan »  (1933-2003).
Pianiste classique chevronnée, elle voulait devenir la "première concertiste noire d'Amérique" mais son rêve se heurta aux préjugés raciaux de son temps. Devenue "grande prêtresse de la soul", du jazz et du blues, engagée corps et âme dans le mouvement des droits civiques américains, Nina Simone fut confrontée toute sa vie durant à ses propres démons...

 

1975-Bill Withers


Les commentaires sont fermés.