Sur le territoire du SCOTERS, les niveaux de concentration en benzène sont généralement inférieurs à l’objectif national de qualité de l’air de 2 µg/m3 . Des dépassements de l’objectif sont rencontrés au sein de l’Eurométropole en proximité immédiate des principaux axes routiers, ce sur 0,1 km² mais qui ne concernent aucun habitant.