Parents-Mythe de Thétis

Thétis (Gr. Θετις) était une Néréide, fille de Nérée et de Doris et mère du bouillant Achille

Comme toutes les divinités de la mer elle avait la possibilité de changer de forme à volonté, don qu'elle utilisa pour tenter d'échapper à son futur époux Pélée.

La Nymphe marine à la belle chevelure fut élevée par Héra elle-même (Iliade XXIV, 60) et rendit de nombreux services aux dieux.

Elle s'occupa d'Héphaïstos lorsque sa mère le jeta de l'Olympe. (Iliade, XVIII, 369).  

En plus de sa gentillesse, Thétis aux pieds d'argent était aussi fort jolie et on comprend pourquoi Zeus et Poséidon voulurent l'épouser; mais Thémis prédit que le fils qui naîtrait de Thétis serait plus grand et plus fort que son père. Cette information fut révélée par Prométhée en échange de sa libération.

Les dieux décidèrent alors de marier Thétis à un mortel, Pélée roi de Phthie en Thessalie. Elle se refusa d'abord à cette union sans doute mécontente d'épouser un simple mortel vieillissant alors qu'elle avait comme soupirants les plus grands et les plus beaux dieux de l'Olympe.

Pélée se mit à sa poursuite et grâce à l'appui du sage Centaure Chiron, il réussit à la rejoindre dans une grotte de la côte de Magnésie et comme elle changeait continuellement de forme (lion, serpent, feu, seiche, arbre, eau ...) il l'attacha avec des chaînes ou l'enserra dans ses bras, jusqu'à ce qu'elle reprenne sa forme originelle. (Apollodore III 13, 5; Pausanias. VIII, 18, 1)

Des noces magnifiques eurent lieu sur le mont Pélion, dans la caverne de Chiron; tous les dieux y assistèrent, et comblèrent les fiancés de présents en particulier une armure invincible et deux chevaux immortels, Balios et Xanthos, qui servirent par la suite à Achille.

Malheureusement Eris, la Discorde, qu'on avait oublié d'inviter, vint se mêler à la fête et lança unepomme d'or avec cette dédicace: "à la plus belle" ce qui allait causer des ennuis à Pâris et indirectement la guerre de Troie. Les déesses présentes, en particulier Héra, Aphrodite et même Athéna commencèrent, à se disputer car chacune prétendait être la plus belle. Zeus, appelé pour être l'arbitre, refusa prudemment d'intervenir dans un conflit qui risquait d'être délicat à gérer et préconisa que le jugement soit rendu par un mortel, Pâris.

On dit que le couple eu sept enfants et Thétis voulut les débarrasser de leur essence mortelle en les plongeant dans le feu. Mais l'opération échoua pour six premiers d'entre eux.

Apollodore (III, 13 ,6) raconte comment elle enduisait le corps de son enfant d'ambroisie et puis le présentait à la flamme pour brûler son essence mortelle mais elle fut interrompu par Pélée horrifié qui retira prestement du feu le petit Achille. Toutefois il eut les lèvres et l'os du petit doigt de pied brûlés. C'est pour cette raison qu'il porte parfois le surnom de Pyrisous (sauvé du feu).

Dans la légende la plus connue, elle rendit Achille presque invulnérable en le plongeant dans le Styx exception faite du talon par lequel elle tenait le bébé Toutefois cet épisode n'apparait pas dans le récit d'Homère.

Styx épousa le Titan Pallas (fils de Crios) et enfanta Niké (Victoire), Cratos(Pouvoir), Zélos (Ardeur) et Bia (Force) qui aidèrent Zeus dans le conflit qui l'opposa aux Titans). Elle donna son nom au fleuve qui entourait les Enfers
Zeus, pour la remercier d'avoir envoyé ses enfants l'aider dans le conflit des Titans, rendit magiques ses eaux noires : elles avaient en effet la propriété de rendre invincible celui qui s'y trempait. Thétis y plongea Achille à l'exception du talon par lequel elle le tenait.

Après lui avoir donné une excellente éducation elle le cacha à la cour de Lycomède, roi de Skyros pour éviter qu'il participe à la guerre de Troie qui lui serait fatale. Quand sa participation à la guerre fut inévitable elle lui interdit de débarquer le premier sur les rivages troyens. 
Pour lui éviter des coups mortels elle lui offrit une armure forgée spécialement par Héphaïstos à qui elle refusa toutefois la récompense initialement promise.

Mais tous ces moyens demeurèrent vains et son fils préféra la gloire et une vie courte à une vie longue mais obscure. 
A sa mort, Thétis sortit des eaux, accompagnée d'une troupe de Nymphes de la mer, pour venir pleurer sur son corps. Les Néréides environnèrent le lit funèbre, en poussant de terribles lamentations, et revêtirent le corps d'habits immortels; elle fit instituer des fêtes en son honneur. 
Alors elle reporta son affection sur son petit-fils, Néoptolème (ou Pyrrhus). Elle lui conseilla d'attendre avant de partir de Troie et ainsi, Néoptolème échappa à la tempête qui détruisit la flotte grecque.

Elle était vénérée dans quelques temples comme à Sparte ou à Messine ainsi qu'en Thessalie.