2015-09-Refugies

DNA: 25/09/2015 : Une responsabilité, pas un fardeau

L’Union des églises protestantes d’Alsace et de Lorraine est engagée depuis un an dans l’accueil des réfugiés du Moyen-Orient, en lien avec la Fédération de l’entraide protestante (FEP). Quelque 150 personnes ont déjà été prises en charge dans le Grand Est, dont une vingtaine en Alsace. « Nous travaillons en étroite collaboration avec les services de l’État », explique Jean-Michel Hitter, président de la FEP. « Les administrations nous facilitent énormément le travail. Ces personnes obtiennent très vite le statut de réfugiés. De notre côté, nous nous occupons de l’accompagnement humain afin qu’elles apprennent le français et puissent se débrouiller dans la vie quotidienne. Ce sont des gens qui n’avaient pas spécialement envie de quitter leur pays, contrairement aux réfugiés économiques. Ils l’ont fait sous la contrainte de la guerre », souligne Jean-Michel Hitter. Ils sont souvent hébergés par des particuliers. « Ce n’est pas compliqué d’accueillir. C’est une responsabilité, mais pas un fardeau. Et ça rend plus heureux que d’avoir peur.