1930-W. REICH

Dans l'usage de l'orgasme W.Reich explique que les psy sont souvent embarassé lorsque on leur demande « que doivent faire leur patient de leur sexualité une fois qu'elle est libérée du refoulement ? ».

On réduit souvent la théorie de Reich à un libéralisme sexuelle qui conduirat à une permissivité générale : « laissez donc les patients avoir des relations sexuelles, laissez-les se masturber et tout ira bien. ».

Ce qui sous entendrait que la privation de satisfaction sexuelle est la cause des névroses.

Hors, Reich rappel que la névrose n'est pas tant une question de pratique sexuelle que de capacité du patient à en obtenir une satisfaction. Il utilise pour cela le terme de « puissance orgastique ». Reich semble indiquer que la performance sexuelle peut être tout à fait spectaculaire tout en s'inscrivant dans des logiques de destruction, d'agressivité et de sadisme.


Et qu'helas l'autorisation ou l'encouragement à l'acte peut constituer un soulagement, mais rarement une libération des mécanisme de deviation.